Évaluation des résultats du traitement chirurgical de la névralgie pudendale. À propos d’une série de 60 patients opérés

Auteurs : Mansour Khalfallah, Michel Bégué, Christian Baude, Mario Barmaki, Béatrice Lietar, Anne Forest, Marion Godot, Marine Freydier Introduction La névralgie pudendale canalaire se définit par les critères de Nantes. Une douleur périnéale non insomniante aggravée en position assise, sans hypoesthésie associée et avec un bloc test anesthésique positif. L’impossibilité de rester assis a des …
Savoir plus…

Syndrome des Scalènes : Protocole de Peet

Exercice 1 Station debout, les bras de chaque coté du corps, tenant à chaque main un poids de deux livres (haltères, bouteilles ou sacs emplis de sable) : a) Soulever les épaules-rabaisser les épaules en avant. b) Repos. c) Soulever les épaules puis les rabaisser en tirant vers l’arrière. d) Repos. e) Soulever les épaules. …
Savoir plus…

Le protocole de Stanish pour le traitement de la tendinopathie Achiléenne

  Le traitement fonctionnel selon les bases définies par Stanish a démontré son efficacité dans le cadre de la tendinopathie d’Achille. Ce traitement est axé sur la réalisation d’un renforcement excentrique de l’unité tendino-musculaire du Triceps sural. Le protocole, tel que l’a défini Stanish se déroule sur 6 semaines avec une progression. Chaque séance s’établit …
Savoir plus…

En 10 points : Le conflit antérieur de hanche

Certains sports impliquant des gestes sportifs en hyperflexion de hanche (arts martiaux, danse, foot,…) sont davantage exposés à l’apparition d’un conflit antérieur de hanche qui peut s’expliquer selon 2 mécanismes. Le premier mécanisme peut être la conséquence d’une irrégularité de la sphéricité de la tête fémorale, laquelle irrégularité est cause, en flexion de hanche, d’une …
Savoir plus…

En 10 points : Tendinopathie d’achille

La tendinopathie d’achille est une pathologie multi-factorielle intégrant à la fois des facteurs extrinsèques (intensification de la charge de travail, modification du programme d’entraînement dans le sens d’un accroissement du travail pliométrique, chaussage inadéquat,…) et des facteurs intrinsèques (troubles morphostatiques du pied, certaines maladies métaboliques comme la goutte, les dyslipémies, les rhumatismes inflammatoires, antibiotiques de …
Savoir plus…