En 10 points : Le conflit antérieur de hanche

  • Certains sports impliquant des gestes sportifs en hyperflexion de hanche (arts martiaux, danse, foot,…) sont davantage exposés à l’apparition d’un conflit antérieur de hanche qui peut s’expliquer selon 2 mécanismes.
  • Le premier mécanisme peut être la conséquence d’une irrégularité de la sphéricité de la tête fémorale, laquelle irrégularité est cause, en flexion de hanche, d’une hyperpression sur le cartilage du cotyle et, en regard, sur le cartilage fémoral. Secondairement à ce conflit, peuvent apparaître des kystes synoviaux intra-osseux et ostéophytes.
  • Le second mécanisme résulte d’une lésion du bourrelet lors des mouvements extrêmes. De ce conflit peut résulter des lésions cartilagineuses sur la partie postérieure du cotyle et sur la tête fémorale par un phénomène de  » contre coup « .
  • Les patients présentant un conflit antérieur de hanche se plaignent de douleurs lors des positions en flexion de hanche et notamment lors de la position assise. Il peut exister aussi des craquements, des pseudo-blocages et des phénomènes de dérobement.
  • La rotation interne est diminuée en extension et surtout en flexion.
  • La flexion + adduction + rotation interne provoque une douleur inguinale témoignant de l’existence d’une lésion de la paroi antérieure du cotyle ou du bourrelet, tandis que l’extension + rotation externe provoque assez souvent une douleur postérieure témoignant une instabilité de hanche ou une lésion postérieure du cotyle.
  • Sur le cliché radiographique de face il faut rechercher une tête phallique avec ratio largeur du col / diamètre tête fémoral souvent bas, un kyste synovial intra-osseux dans le col du fémur, une rétroversion du cotyle, une coxa vara.
  • Sur le profil chirurgical, il faut rechercher un méplat à la jonction tête-col.
  • Le scanner a peu d’intérêt. L’IRM et surtout l’arthro-IRM permettent d’objectiver des lésions chondrales précoces et des anomalies de signal au niveau de l’os sous chondral. Il existe parfois une lésion du bourrelet.
  • Le traitement chirurgical conservateur permet de faire disparaître le conflit et s’avère très efficace s’il est mis en œuvre précocement.

 

  • Pour en savoir plus :lire  » Le conflit antérieur de hanche  » des Drs F. Laude et Ph Paillard (Clinique des Lillas) Médecins du Sport N° 53, 2002

Laisser un commentaire